Kraken

Qu’est-ce que la crypto-monnaie?

Guide du débutant sur la crypto


Dès les premiers jours de l’informatique en réseau, les chercheurs et les scientifiques ont imaginé qu’un protocole pourrait être mis en place pour permettre aux utilisateurs d’échanger de l’argent véritablement digital. 

Cependant, comme souvent dans le domaine de la science, cette idée a mis un certain temps à voir le jour. En effet, malgré des tentatives importantes de création de monnaies électroniques au XXe siècle, l’idée n’est restée qu’un rêve jusqu’à l’invention de Bitcoin en 2009. 

Aujourd’hui, il existe des milliers de technologies qui prétendent correspondre à la définition d’origine de la crypto-monnaie ou qui ont innové encore plus pour créer quelque chose de totalement nouveau.

Cependant, malgré différentes revendications, les crypto-monnaies ont beaucoup de points communs entre elles, en tant que protocoles informatiques. Par exemple, la plupart d’entre elles sont nées de la nécessité apparente d’une plus grande confidentialité numérique et du besoin de réaliser des échanges digitaux sans l’intermédiaire de tiers.

Bien que le bitcoin soit actuellement la plus importante des crypto-monnaies disponibles, toutes ces monnaies sont fondées sur des éléments similaires.

Les crypto-monnaies incluent généralement les propriétés suivantes:

  1. Sans frontières: vous pouvez envoyer et recevoir des crypto-monnaies partout dans le monde.
  2. Durable: la crypto-monnaie peut être utilisée à l’infini sans se dégrader.
  3. Irréversible: les transactions ne peuvent pas être annulées et les unités ne peuvent pas être dépensées deux fois.
  4. Sans autorisation: vous n’avez pas besoin de fournir d’informations ni d’autorisations pour créer un portefeuille et posséder une crypto-monnaie.
  5. Pseudonymisé: aucun nom personnel ni aucune information d’identification n’ont besoin d’être joints aux transactions.

What is cryptocurrency crypto


Premiers essais de crypto-monnaie

Il faut attendre les années 1970 pour voir les utilisations commerciales et non militaires de la cryptographie se répandre. C’est à ce moment-là qu’est né le mouvement cypherpunk, dédié à la création de nouveaux systèmes par cryptographie et code Open Source.

Parmi les premiers projets majeurs, on peut citer: 

eCash, créé par le Dr David Chaum: la première tentative majeure de création d’une monnaie numérique. Les utilisateurs d’eCash stockaient leur argent dans un format numérique, signé de manière cryptographique par une banque, et pouvaient ensuite l’utiliser dans n’importe quel magasin acceptant la monnaie digitale.

Hashcash, créé par le Dr Adam Back: un mécanisme anti-spam qui a rajouté un coût à l’envoi d’emails et qui ne nécessitait pas de créer un compte pour y accéder.

B-Money, créé par Wei Dai: une proposition d’un système de monnaie numérique distribué et anonyme dans lequel chaque participant conserverait une base de données distincte concernant la somme d’argent appartenant aux utilisateurs. Les participants étaient encouragés à faire preuve d’honnêteté en mettant leur argent en jeu.

Preuve de travail réutilisable ("Reusable Proof-of-Work", RPOW), créé par Hal Finney: un schéma de création de tokens cryptographiques uniques ne pouvant être utilisés qu’une seule fois. Dans ce système, la validation et la prévention des dépenses doubles étaient effectuées par un serveur central.

Bit Gold, créé par Nick Szabo: des collectionnables numériques basés sur le RPOW de Hal Finney. Les unités étaient évaluées en fonction du volume de travail de calcul effectué. Bit Gold a également introduit l’idée de rareté pour les monnaies numériques. 


Malgré des visions similaires, la plupart des premières tentatives de création de crypto-monnaie ont échoué parce qu’il était impossible d’éviter le contrôle central et de maintenir la valeur économique des unités.

Les choses ont changé le 31 octobre 2008, lorsque le bitcoin a été présenté par un ou plusieurs acteurs pseudonymisés s’étant appuyés sur les idées précédentes tout en remédiant à leurs lacunes.

Les origines de la crypto-monnaie


Pour bien comprendre les crypto-monnaies modernes, il faut d’abord explorer en profondeur la riche histoire des diverses tentatives de création de monnaie numérique. 

Cela s’explique parce qu’une crypto-monnaie est décrite aujourd’hui comme une "combinaison d’inventions", c’est-à-dire la création d’une nouvelle technologie s’inspirant d’une combinaison de technologies existantes. 

À l’origine de toutes les crypto-monnaies actuelles se trouvent la cryptographie, c’est-à-dire les techniques utilisées pour assurer la confidentialité et la sécurité des communications, et le chiffrement, le processus de codage de ces informations. 
 

 

Qu’est-ce que la cryptographie?


La cryptographie est la science à l’origine de la création de codes et de chiffrements permettant aux personnes de transmettre des informations de manière confidentielle et sécurisée.

Les premières formes de cryptographie remontent à certaines civilisations anciennes. L’utilisation de symboles de remplacement dans les hiéroglyphes égyptiens est un exemple connu. 

Cependant, la cryptographie s’est largement développée depuis lors et s’est déclinée de différentes manières pour s’adapter à l’époque. Par exemple, au Moyen Âge, les messages étaient codés à l’aide de deux alphabets. Les lecteurs devaient avoir accès aux deux pour déchiffrer les messages.

Au début du XXe siècle, la cryptographie était principalement utilisée par les agences militaires et les services d’espionnage, en particulier pendant la guerre, où les communications secrètes étaient indispensables pour envoyer des informations entre les postes. Alan Turing, l’un des cryptographes les plus célèbres du début du XXe siècle, a construit une machine permettant de déchiffrer les messages allemands pendant la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd’hui, on appelle "chiffrement" la méthode qui sécurise les transmissions cryptographiques lorsqu’elles circulent d’une partie à l’autre, notamment sur Internet. 

 

Signatures numériques


La cryptographie moderne permet de signer des informations ou des données avec une clé privée et, comme dans le passé, des tiers peuvent vérifier la signature du message.

Les signatures numériques sont souvent utilisées pour protéger l’intégrité et l’authenticité des communications et pour rendre les données en transition immuables. Pour créer et vérifier des signatures, les utilisateurs s’appuient sur un ensemble de clés, privées et publiques. 

Les réseaux de crypto-monnaie utilisent des signatures numériques pour permettre le transfert d’actifs crypto. Le destinataire fournit sa clé publique à l’expéditeur, et la clé privée de l’expéditeur signe une transaction qui attribue l’actif à la clé publique du destinataire.

La fonction de hachage, autre fonctionnalité propre à la cryptographie, est indispensable pour le minage. C’est une façon dont certaines crypto-monnaies, comme le bitcoin, sécurisent leur réseau distribué et régulent l’émission de nouvelles unités monétaires. 

Le hachage est un processus mathématique qui prend une entrée d’informations de données de n’importe quelle taille et produit une sortie de taille fixe. Afin de proposer des blocs dans le protocole Bitcoin, les ordinateurs s’affrontent pour générer des hachages jusqu’à ce que l’un des hachages ait une valeur suffisamment faible.   

Le hachage gagnant est diffusé à d’autres ordinateurs afin qu’ils vérifient si la solution est correcte. Si c’est le cas, l’utilisateur qui a diffusé le bloc reçoit un nouveau bitcoin.

Les signatures numériques et le hachage sont également des ressources technologiques clés présents dans de nombreux anciens projets de création de monnaies numériques. Ces ressources sont largement utilisées dans de nombreuses crypto-monnaies. 

 

Le bitcoin de Satoshi Nakamoto


Sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto, un programmeur (voire un groupe de programmeurs) a publié le livre blanc "Bitcoin: un système de monnaie fiduciaire électronique pair-à-pair."

Au lieu de s’appuyer sur un serveur ou une base de données centralisée pour héberger des informations sur les transactions, les comptes et les soldes, Bitcoin s’est appuyé sur son propre réseau d’utilisateurs pour fournir ce service. 

Début 2009, les premiers bitcoins ont été extraits, ce qui a conduit à la croissance de l’écosystème de la crypto-monnaie tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le fonctionnement de Bitcoin, n’hésitez pas à lire notre guide "Qu’est-ce que Bitcoin?" qui offre une analyse plus approfondie de sa technologie et de sa vision.


Guides Kraken sur la crypto

 

Ressources utiles

Depuis les années 2010, de nombreux projets de crypto-monnaies ont tenté de s’appuyer sur ces méthodes développées. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents types de crypto-monnaies, veuillez consulter la page "Types de crypto-monnaies" sur le site de Kraken. 

Vous souhaitez obtenir des informations plus détaillées sur certaines crypto-monnaies? Rendez-vous dans notre centre d’apprentissage pour approfondir vos connaissances sur cet espace en constante évolution.

Commencez à acheter des crypto-monnaies


Vous êtes maintenant prêt à passer à l’étape suivante et à acheter des crypto-monnaies!