Kraken

Qu’est-ce que la technologie Blockchain?

Guide du débutant de la blockchain


Si vous commencez tout juste à utiliser la crypto-monnaie, vous avez probablement entendu le terme "technologie blockchain" utilisé pour décrire une grande variété de concepts. 

Le terme est, certes, assez large. Vous êtes tout aussi susceptible de rencontrer la blockchain dans un livre blanc pour une nouvelle crypto-monnaie que dans la publicité d’une grande entreprise comme IBM. 

Alors que signifie ce terme et pourquoi est-il si largement utilisé? La blockchain fait le plus souvent référence à un réseau d’ordinateurs qui utilise un logiciel commun pour commander des données de manière à ce qu’une fois séquencées, elles ne puissent pas être ajustées ni altérées par un utilisateur malhonnête.

Autrement dit, une blockchain crée une trace fiable à l’aide de la cryptographie. 

Bien qu’il soit souvent associé au livre blanc de Bitcoin, le concept est ancien et les éléments de cette conception étaient présents dans le travail auquel Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin, fait référence dans le document de création du projet. 

Remarque: en 2020, des débats subsistaient quant à la définition de la technologie blockchain, à son application correcte et au moment où elle doit être appliquée. 

Ces différends sont dus aux efforts déployés pour appliquer l’architecture des blockchains à des utilisations allant au-delà du placement de transactions en crypto-monnaies. 

Certains de ces efforts ne manqueront pas de faire de la technologie une application exagérée, contribuant ainsi à une compréhension plus réaliste de son impact escompté. 
 

What is blockchain technology


Comment fonctionne la blockchain?

Dans son sens le plus vaste, le terme blockchain décrit un système d’archives public géré par un réseau distribué d’ordinateurs appelé nœuds.

Ces nœuds doivent fonctionner en permanence pour sauvegarder toutes les mises à jour du réseau. Ce qui rend une blockchain unique, c’est que tous les nœuds conservent une copie du registre.

Avant d’étudier la technologie plus en profondeur, il est important de comprendre les caractéristiques du fonctionnement d’une blockchain. 

En général (et à quelques exceptions près), les blockchains visent à être: 

Contrôlables: les mises à jour sauvegardées dans la blockchain peuvent être facilement suivies et vérifiées.

Distribuées: les blockchains visent souvent à ne pas être contrôlées par une seule entité (ou sont gérées collectivement par un large éventail de parties prenantes connues). 

Immuables: une fois qu’une transaction est sauvegardée dans le registre, elle ne peut jamais être modifiée (ou elle ne peut l’être qu’avec l’accord de ses parties prenantes). 

Pseudonymisées: chaque utilisateur qui interagit avec la blockchain possède une adresse générée qui ne révèle pas son identité.

Composants de la technologie blockchain


Afin de comprendre pleinement le potentiel de la technologie blockchain, il est nécessaire d’étudier en profondeur les composants qui la forment. 

Pour commencer, la cryptographie, c’est-à-dire les techniques utilisées à des fins de communication privée sécurisée, et le cryptage, c’est-à-dire le processus d’encodage de ces informations, sont au cœur de cette technologie. 

Cryptographie 

Aujourd’hui, les blockchains sont sécurisées par la cryptographie, la technique utilisée pour sécuriser les communications privées et le transfert des données numériques.

La cryptographie est la science qui sous-tend la création de codes et de groupements de chiffres permettant de transmettre des informations de manière privée et sécurisée. 

Au début des années 1900, la cryptographie était principalement utilisée par les agences militaires et d’espionnage, en particulier pendant la guerre, où les communications secrètes étaient un moyen essentiel d’envoyer des informations entre les postes. 

Aujourd’hui, la cryptographie permet de sécuriser les transmissions qui sont conservées sur des blockchains, ce qui rend le processus d’envoi et de réception de données et d’informations plus efficace et plus rentable.

Registre distribué

Sur les blockchains, les données numériques sont protégées par l’utilisation de la cryptographie de manière à créer une archive fiable détenue et gérée par tous les participants, appelée "registre distribué".

Considérés comme une alternative aux bases de données fiables, les registres distribués visent à permettre aux utilisateurs de mieux surveiller la conservation de leurs données, tout en réduisant la responsabilité des entreprises ou entités qui pourraient aujourd’hui servir de propriétaire central de ces informations sensibles. 

Compte tenu de cet impact, de nombreux secteurs et organisations utilisent des blockchains pour mettre en place un réseau fiable afin de rationaliser le partage des informations et le processus de conservation des documents, tout en améliorant leur performance et leur sécurité. 

Contrats intelligents

Des réseaux de "contrats intelligents", des accords conditionnels qui, lorsqu’ils sont codés dans un logiciel, peuvent régir les transactions commerciales, sont au cœur des registres distribués. 

L’idée est que, sur la blockchain, un programme intégré dans le code d’un protocole pourrait rapidement et numériquement faire appliquer le type de contrat qui doit aujourd’hui être mis en œuvre par un intermédiaire comme un agent d’assurance ou un intermédiaire financier.

Étant donné que les transactions commerciales sont régies par des contrats, l’exécution de contrats intelligents sur la blockchain facilite le déroulement du processus transactionnel.

À quelles fins la blockchain est-elle utilisée?


Comme nous l’avons mentionné, l’idée qu’il existe des cas d’utilisation de la blockchain au-delà de la crypto-monnaie est encore nouvelle. 

Une multitude de propositions ont effectivement été soumises pour l’utilisation de ces réseaux informatiques, certaines plus réalistes et pratiques que d’autres. 

Vous trouverez ci-dessous une liste des secteurs qui ont tenté d’intégrer la technologie blockchain avec plus ou moins de succès.

Crypto-monnaie 

L’usage original et toujours le plus populaire de la technologie blockchain est lié aux crypto-monnaies.
En fait, certains prétendent que les blockchains sont leur élément central, car elles permettent aux utilisateurs d’utiliser des logiciels qui appliquent ensuite les règles relatives à leurs devises, rendant ainsi ces données rares et précieuses.

Grâce à leurs blockchains, les crypto-monnaies peuvent être sans frontières, durables, irréversibles, sans autorisation ou pseudonymisées. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le rôle des blockchains dans le fonctionnement des crypto-monnaies, n’hésitez pas à lire notre guide "Qu’est-ce que la crypto-monnaie?" qui contient des explications plus détaillées. 

Services financiers 

Étant donné que les blockchains peuvent désormais dicter la masse d’argent numérique, les grandes entreprises ont cherché à étendre cette technologie à d’autres types de services financiers.

En tant que telles, on pense que les blockchains pourraient supprimer les inefficacités dans certaines parties du système financier (transactions interbancaires, compensation et règlements) qui relèvent traditionnellement de certains des établissements financiers les plus importants et les plus opaques au monde. 

L’idée est que ces institutions peuvent utiliser la technologie blockchain pour réduire leurs coûts, mieux respecter la réglementation et, de manière générale, mettre à niveau la technologie quelque peu obsolète qui les aide à fonctionner.

Gestion d’entreprise

L’une des utilisations les plus évoquées pour la technologie blockchain est la gestion des chaînes d’approvisionnement des entreprises. 

Le commerce mondial représente plusieurs milliers de milliards de dollars, avec des biens et des services expédiés à travers le monde tous les jours. De multiples acteurs de la chaîne d’approvisionnement sont requis pour assurer le transfert d’un bien d’un endroit à un autre, chacun s’appuyant sur des systèmes différents pour approuver et traiter les transactions.

La technologie blockchain pourrait aider à réduire les obstacles formés par ces différents systèmes, en éliminant certains coûts et certains points de défaillance potentiels tout au long du processus. 

Tenue des registres

Aujourd’hui, les archives, qu’il s’agisse des soins de santé, de l’immobilier ou des votes, sont souvent conservées par des centres de données centralisés, ce qui entraîne des coûts et des risques supplémentaires pour les entités auxquelles elles sont confiées.

Par nature, cela signifie que les informations sont vulnérables aux atteintes à la sécurité et qu’il peut être difficile et coûteux d’y accéder. 

De nombreux secteurs ont besoin d’un système plus efficace et plus sécurisé pour gérer ces archives tout en effectuant et en sauvegardant d’autres transactions complexes. 

C’est là que la technologie blockchain entre en jeu: elle pourrait contribuer à résoudre ces problèmes de longue date, en offrant un mécanisme d’archivage et de gestion complète des archives tout en permettant aux individus de mieux contrôler leurs propres données. 


Ressources utiles

Depuis 2009 et la création du Bitcoin, la technologie blockchain est à l’origine d’une grande variété de projets différents.

Vous souhaitez obtenir des informations plus détaillées sur des crypto-monnaies spécifiques? Si c’est le cas, rendez-vous sur notre centre d’apprentissage pour approfondir vos connaissances sur cet espace en constante évolution.

Commencez à acheter des crypto-monnaies


Vous êtes maintenant prêt à passer à l’étape suivante et à acheter des crypto-monnaies!